Le CLIP (centre liberté Péri)

Les deux bâtiments (CLIP 1 et CLIP 2) ont été construits entre 1993 et 1995 par la société HDI (architecte : René GAGES). Les 2 immeubles sont gérés indépendamment chacun par une Association Syndicale Libre (ASL CLIP 1 et ASL CLIP 2) :
Sur le CLIP 2 (côté Cour de la liberté), une action judiciaire est en cours depuis de nombreuses années contre le constructeur concernant les malfaçons (risque de chute des panneaux), et le coût des réparations est évalué à 3,5 millions d’euros par l’ASL. La Cour d’Appel de Lyon a ordonné le 21.03.2017 une contre-expertise et condamné l’assureur du maître d’ouvrage à payer une provision de 375 765 € pour la remise en état et les désordres occasionnés.
Sur le CLIP 1 (côté Moncey Paul Bert), l’ASL a déposé son recours trop tard (délai de 10 ans après réception des travaux). Il n’y a donc aucune action judiciaire possible contre le constructeur sur cette partie. Parmi les propriétaires distraits ayant laissé passer la date, se trouve la SACVL (Société d’aménagement et de construction de la Ville de Lyon), dont le conseil d’administration est composé de 22 personnes dont 9 élus lyonnais (conseillers municipaux, maires, adjoints).
Une délibération du conseil de la métropole du 10.07.2014 (n°14-0218) décidait de la rénovation des façades du CLIP 2 pour un montant total de 4,7 millions d’euros sur 3 ans.
En comparaison, la rénovation des logements des 4 immeubles voués à la démolition est estimée par la métropole à… 3,9 millions d’euros.

  • CLIP 1 , les propriétaires sont : la Société d’aménagement et de construction de la Ville de Lyon (SACVL), LFP Les Estudines (résidence étudiante), 4 commerces appartenant à 2 propriétaires, l’État (Direction départementale de la jeunesse);
  • CLIP 2), les propriétaires sont la métropole de Lyon, LFP Les Estudines (résidence étudiante), 7 commerces appartenant à 3 propriétaires.